Quant à la satisfaction des auteurs, elle fut supérieure aux années précédentes où les questions étaient élaborées individuellement ou dans le cadre de petits ateliers.

Près de cinquante spécialistes issus des cinq facultés de médecine suisses se sont réunis en mars 2017 dans le cadre d’un atelier de deux jours dédié à la rédaction de nouvelles questions pour l’examen fédéral à choix multiple en médecine humaine. C’était la première fois que cette réunion de travail se déroulait sous cette forme. Elaboré par le groupe de travail national (GT MC) et l’Institut d’enseignement médical (IML), ce concept a pour but d’optimiser l’élaboration des questions. Les experts en méthodes de l’IML ont encadré la réunion.

Nouvelle approche pour l’élaboration des questions

Ces dernières années, les questions d’examen (LINK Story „Wie MC-Fragen prüfungsreif werden“ (artikel/wie-mc-fragen-pruefungsreif-werden) étaient élaborées en plusieurs étapes: par des experts travaillant seuls, dans le cadre d’ateliers organisés en interne par chaque faculté ou lors de rencontres centralisées d’une demi-journée. Elles étaient ensuite vérifiées et finalisées à l’occasion de quatre séances de révision d’une demi-journée. Aujourd’hui, une réunion de travail sur deux jours fusionne toutes ces étapes.

Pour préparer la réunion, les participants ont été priés de réfléchir à de nouvelles questions d’examen et d’apporter leurs ébauches. A cet effet, ils ont reçu des instructions par écrit quant à la forme et aux contenus souhaités. Lors de la première journée, après une introduction en groupe plénier, les participants ont formé des groupes de trois à quatre personnes pour discuter des projets et les affiner. Un tirage au sort a décidé de l’affectation des participants aux groupes de sorte que les différentes disciplines soient représentées dans chaque groupe. En effet, les expériences faites par le passé ont montré que les groupes d’experts provenant d’une même discipline avaient tendance à formuler des questions spécialisées qui pouvaient dépasser nettement le niveau atteint par les candidats à la fin de leurs études.

Pour la seconde journée, les participants ont été répartis dans de nouveaux groupes comptant cinq à sept personnes. Cette répartition devait assurer qu’un représentant de chaque faculté siège au sein de chaque groupe, que les différentes spécialités soient représentées de manière homogène et qu’au moins un spécialiste par groupe connaisse parfaitement l’examen et ses exigences. Ces groupes de révision ont passé en revue et remanié les questions d’examen élaborées la veille. Les groupes ont aussi vérifié l’actualité des questions du pool existant, qui datent de cinq à six ans.

Hausse quantitative par rapport aux années précédentes

Durant ces deux journées, les participants ont rédigé et révisé près de 250 nouvelles questions et contrôlé pas moins de 360 questions du pool existant. La quantité annuelle dépasse sensiblement celle de l’ancien système. De plus, le niveau général des nouvelles questions a aussi gagné en qualité.

A quoi sont dus ces résultats réjouissants?

  • Les participants savaient à l’avance que leurs ébauches de questions seraient discutées en groupes lors de la première journée.
  • Pendant les deux journées, les participants étaient entièrement déconnectés de leur travail quotidien, ce qui leur a permis de se consacrer sans distraction à leur tâche.
  • Grâce à la mixité des groupes en termes de spécialités et de facultés, la formulation des questions a dès le début permis de tenir compte des niveaux des candidats.
  • Les représentants de chaque faculté au sein du groupe de travail national se sont efforcées de recruter des participants de leur faculté.
  • La réunion de travail a reçu le soutien de la commission d’examen nationale et des médecins-chefs de service, rendant possible la participation des experts.
  • L’allocution de bienvenue par le président de la commission d’examen nationale a fait comprendre aux participants l’importance de leur tâche et la grande attention que la commission y accordait.
  • L’outil de l’IML a permis de saisir les questions sur place, de les attribuer aux groupes de révision, de les passer en revue et de les commenter.

Suite aux réactions positives (voir l’appréciation des participants, encadré à droite), l’atelier sera reconduit sous la même forme l’an prochain. Nous remercions l’Office fédéral de la santé publique (examen fédéral en médecine humaine) et la commission d’examen de leur soutien massif à ce projet. Nos remerciements vont aussi aux membres du groupe de travail MC et aux auteurs des questions pour leur contribution très appréciée.

Appréciation des participants

100% des participants sont satisfaits de l’organisation préalable et sur site des réunions de travail.

100% estiment que la forme des questions est adaptée à l’examen.

100% estiment que la réunion de travail doit avoir lieu sous la même forme l’an prochain.

97% estiment judicieux d’élaborer les questions d’examen en équipe.

97% souhaitent participer à la réunion de travail de l’année prochaine.

Le brassage des disciplines, le travail en équipe et le cadre permettant de se déconnecter du travail quotidien ont été tout particulièrement appréciés.